Le nouveau réseau Trans’Cab est en route depuis le 4 septembre, et il s'adapte déjà pour ajuster la théorie à la pratique, pallier les dysfonctionnements et répondre aux attentes des usagers.

Pas facile de changer ses habitudes. "En cette rentrée, nous sommes conscients que la mise en place du nouveau réseau Trans'Cab a engendré des perturbations et impliqué une adaptation des habitudes de chacun, souligne Michel Roussy, Président de la CABA. Cependant, malgré ces désagréments, il était indispensable de mettre en place ce nouveau réseau modernisé, simplifié et mieux adapté aux besoins du plus grand nombre. Le précédent datait de 2007, et en 10 ans, le territoire de la CABA a connu de nombreuses évolutions structurelles et démographiques."

S’adapter aux besoins

Pour pallier ces dysfonctionnements, Stabus a déjà pris un certain nombre de mesures (cf. ci-contre). Jean-Pierre Roume, Vice-Président en charge des Transports et Président de Stabus, l'a bien précisé : "Tout ce que nous proposons aujourd’hui a un caractère évolutif : ajustements immédiats mais également sur le long terme, pour sans cesse s’adapter aux nouveaux besoins".

Cette refonte du réseau est le fruit de nombreux mois d’un travail mené depuis 2015 avec l’association AGIR, spécialisée dans les transports publics. L'objectif : proposer un service plus performant et plus fonctionnel pour le plus grand nombre d'usagers. "En zone urbaine, nous proposons des liaisons plus lisibles et plus directes pour desservir de manière optimale l'ensemble de la Ville, explique Dominique Poulain, Directeur de Stabus. Ainsi, il existe aujourd'hui 2 pôles de correspondances et 5 lignes dont 2 diamétrales."

En zone péri-urbaine, la desserte est renforcée sur la première couronne d’Aurillac où vivent de nombreuses familles. "Nous y avons créé des trajets supplémentaires dans le but d'ouvrir le réseau non seulement aux scolaires, mais aussi aux actifs, décrit Dominique Poulain. L’objectif est d’inciter ces derniers à changer leurs habitudes et à utiliser les transports collectifs." Aussi, les arrêts du réseau péri-urbain sont desservis du lundi au samedi, toute l’année, soit en régulier, soit en Transport à la Demande (TAD).

Optimiser la dépense publique

"L'offre de Transports publics est contrainte par un budget qui doit être maîtrisé, ajoute Jean-Pierre Roume. Nous sommes comptables de l'argent public : nous devons proposer le meilleur service possible aux usagers, au meilleur prix, tout en maintenant les emplois au sein de la Stabus. C'est aussi la volonté qui s'exprime au travers de cette réorganisation."

Sur le réseau Trans'Cab, vous pouvez toujours voyager du lundi au samedi, entre 7 h et 20 h selon les lignes, avec une fréquence de 15 à 30 min en ville selon les moments de la journée, et à des tarifs qui n’augmentent pas. Sachez également que 95% des arrêts auparavant desservis le restent, et qu’en ville vous disposez d’un arrêt à moins de 300 m de chez vous. Un nouveau réseau à tester et à partager !

Voir toutes les actualités

Vous pourriez aussi être intéressé par...