Mercredi 2 août, élus et représentants de la CABA et de la Préfecture ont lancé la toute nouvelle offre de location de vélos électriques. Qu'attendez-vous pour l'essayer ?

Après la navette centre-ville, c’est au tour du vélo de passer à l’électrique ! 15 vélos électriques sont désormais proposés à la location à la boutique Stabus (3 avenue Gambetta) et au siège administratif (rue Denis Papin). "Une innovation qui s'inscrit dans les efforts engagés par la CABA pour le développement durable, a souligné Michel Roussy, Président de la CABA, lors du lancement mercredi 2 août. Que ce soit en terme de santé ou de qualité de vie, nous avons tout à gagner à développer ce type de mobilité".

"Cette nouvelle offre vient en complément des 40 vélos classiques déjà disponibles à la location, a expliqué Valérie Benech, Conseillère déléguée aux Transports. Ces nouveaux équipements Made in France ont été acquis auprès d'une entreprise locale." 

Un investissement de 20 250 € pour la CABA. L’Etat (TEPCV) contribue à hauteur de 12 390 € à "cette initiative qui favorise le développement des modes de déplacement doux, participe à la promotion de l'activité physique et soutient l'économie française", a relevé Jean-Philippe Aurignac, Secrétaire Général de la Préfecture. L’achat d’une quinzaine de vélos supplémentaires par la CABA est d’ores et déjà à l’étude.

2010 : lancement de la première offre vélo

C’est en juillet 2010 que la CABA a créé son service Vélo’Cab, alors proposé en complément du Plan Vélo mis en place par la Ville d’Aurillac. L'enjeu était de partager l’espace urbain, de créer un équilibre piétons-cyclistes-automobilistes, et ainsi d’améliorer la sécurité routière, tout en désengorgeant le centre-ville.

Vélo’Cab, c’est en moyenne
85 contrats de location par an,
soit environ 2 500 journées d'utilisation. 
 

Les objectifs de Vélo'Cab sont aujourd'hui encore de :
- diversifier l’offre de transports publics ;
- promouvoir l’utilisation de ce mode de transport doux sur le territoire du Bassin d’Aurillac ;
- favoriser une meilleure qualité de vie, en diminuant la pollution, en réduisant le bruit en centre-ville, en créant des zones de circulation apaisées.

Je teste… puis j’achète !

Après avoir testé le vélo électrique, que diriez-vous d’en acquérir un ? En complément de son offre de location, la CABA lance une opération de soutien à ce type d’acquisition. Cette subvention s’élève à 25% du coût d’achat TTC et est plafonnée à 300 €. Vous pouvez consulter ici les conditions d'attribution ainsi que le formulaire de demande.

Voir toutes les actualités