La Stabus et la CABA ont organisé une reprise du service des lignes urbaines, périurbaines et de la navette centre-ville selon des modalités particulières et dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité.

Retrouvez tous les détails ici.

Conformément à la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac a adopté, le 1er avril 2010, son Schéma Directeur d’Accessibilité dans les Transports.

Schéma Directeur d’Accessibilité

L’ordonnance n°2014-1090 du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d’habitation et de la voirie pour les personnes handicapées est venue assouplir les délais impartis aux collectivités pour assurer la mise en accessibilité de leurs bâtiments et de leurs services, celles-ci devant dès lors déposer, auprès de la Préfecture, un Schéma Directeur d’Accessibilité - Agenda d’Accessibilité Programmée (SDA-Ad'AP). La CABA a ainsi adopté son SDA-Ad’AP dans les Transports le 26 septembre 2016.

La mise en œuvre de celui-ci, qui s’étend de 2016 à 2021, repose sur trois axes : les arrêts à mettre prioritairement en accessibilité, le matériel roulant, l’accessibilité des services aux voyageurs. Ainsi, le SDA-Ad’AP prévoit un calendrier d’aménagement des points d’arrêts prioritaires à la mise en accessibilité. Sur la période, ce sont ainsi 39 arrêts qui doivent être aménagés selon une fréquence, pour la zone urbaine, de 3 arrêts par an sur la Ville d’Aurillac et de 2 arrêts par an sur la Commune d’Arpajon-sur-Cère, rythme respecté à ce jour.

Ce document prévoyait également une accessibilité aux personnes handicapées de la totalité de la flotte de bus urbains pour le premier semestre 2017. Cet objectif a été atteint ; aujourd’hui, l’ensemble des véhicules du réseau urbain sont dotés d’un plancher surbaissé, d’un système d’agenouillement associé à une palette... à l’exception de deux véhicules « de remplacement ». L’Ad’AP prévoit de plus des actions pour l’amélioration de l’accessibilité des véhicules utilisés sur le réseau périurbain, en cours de réalisation.

Système d’Information Voyageurs

Enfin, pour ce qui concerne l’accessibilité des services aux voyageurs, et en lien avec la mise en accessibilité des véhicules urbains, le SDA-Ad’AP prévoyait la mise en œuvre d’un Système d’Aide à l’Exploitation et à l’Information Voyageurs (SAEIV) pour 2017. Ainsi, l’ensemble des bus urbains sont désormais équipés de ce dispositif audiovisuel : audio, grâce à des haut-parleurs disposés à l’intérieur et à l’extérieur du bus qui annoncent l’arrêt sur lequel le bus se trouve, celui vers lequel il se dirige, ainsi que le numéro de la ligne et la destination suivie ; visuel, parce qu’il permet d’afficher sur des écrans l’avancement du bus sur la ligne, d’arrêt en arrêt, grâce à la géolocalisation, ainsi que les correspondances entre les lignes. Cet équipement permet ainsi aux personnes en situation de handicap ou peu rassurées quant à l’utilisation des transports en commun, de les emprunter en toute quiétude.

Transport pour les Personnes à Mobilité Réduite

En complément, le SDA-Ad’AP fixait des objectifs en matière de formation des personnels de STABUS à l’accueil des personnes à mobilité réduite et d’amélioration de l’Information Voyageurs sur le réseau périurbain, en cours de réalisation.

Enfin, pour pallier l’inaccessibilité partielle de son réseau de transport en commun, la Communauté d’Agglomération met en place un service de substitution : le Transport pour les Personnes à Mobilité Réduite (TPMR).

 

 

 

Vous pourriez aussi être intéressé par...